Source des articles : La Nouvelle République-Deux-Sèvres

NR 27 Septembre 2018

Les cinq non-voyants et leurs accompagnateurs ont fait une halte déjeuner à Saint-Romans-lès-Melle.

Les cinq non-voyants et leurs accompagnateurs ont fait une halte déjeuner à Saint-Romans-lès-Melle.                                                                        © Photo NR

Un groupe de cinq non-voyants, encadré par l’association Nivumaisconnu, a emprunté le chemin de Compostelle pour une randonnée guidée entre Melle et Brioux-sur-Boutonne, avec une étape repas sous l’abri communal de Saint-Romans-lès-Melle. Les bénévoles de l’association melloise les Etoiles de Compostelle avaient organisé cette étape sur un parcours qu’ils connaissent par cœur.
Une occasion aussi de collaborer une nouvelle fois avec une association amie et voisine, le Bourdon 17. « Nos actions se rejoignent,
explique la présidente Sylvie Le Marrec. Nous créons des liens aussi avec la Vienne, pour assurer ensemble la promotion de cette partie de la Voie de Tours. » Si le Pays mellois est traversé sur 60 kilomètres par le chemin qui mène à Compostelle, il est indispensable que les associations travaillent ensemble pour plus d’efficacité.
Cette journée de marche rentrait dans le cadre d’un séjour d’une semaine proposée par Nivumaisconnu et qui propose à un groupe de non-voyants de marcher sur le chemin. « Si nous ne voyons pas, raconte une des participantes venue de Paris et habituée des séjours de l’association, il y a les sons et les odeurs. Nos accompagnateurs nous décrivent les lieux où nous passons. N’étant pas aveugles de naissance, nous savons déjà ce que sont une église, un chemin, des fleurs et des couleurs. » Sitôt le repas fini, le groupe a repris le chemin vers Brioux-sur-Boutonne.

NR 23 Septembre 2018

Blanc et rouge pour les randonneurs, bleu et jaune pour les pélerins, le balisage du Chemin permet de faciliter la circulation de tous.

Blanc et rouge pour les randonneurs, bleu et jaune pour les pèlerins, le balisage du Chemin permet de faciliter la circulation de tous.© Photo NR

Profitant de « l’effet Unesco » et des 20 ans du label, la fédération 79 des randonneurs, les Etoiles de Compostelle et l’office de tourisme marchent ensemble pour assurer une meilleure promotion de la voie de Tours, dans sa partie melloise, soit un total d’une soixantaine de kilomètres. « C’est dans la continuité de l’engagement pris par la fédération française des randonneurs, explique Sylviane Mounier, présidente du comité départemental. Il prévoyait la création de quatre GR jacquaires, notamment le GR655 qui passe par Melle. Il a été créé en 1995 en collaboration avec les associations jacquaires ».
Le travail de balisage se fait avec les bénévoles des Etoiles de Compostelle, basée à Melle. « Le but de notre association est de favoriser l’accueil des pèlerins et de faire le lien avec les départements voisins, explique Sylvie Le Marrec. Nous devons tous ensemble assurer la promotion du Chemin ». L’intérêt du balisage est aussi que les pèlerins ne se retrouvent pas par exemple sur une route départementale. « Il y a un vrai potentiel de développement, complète Sébastien Matthieu. La voie de Tours est la moins fréquentée et la moins promue des quatre, les deux étant liés ».
Une voie qui ne manque pas d’atouts. « Les points forts sont la tranquillité, comparée aux autres voies très fréquentées, et la forte présence de l’art roman », précise Sylvie Le Marrec, qui accueille régulièrement des pèlerins. Si les marcheurs en route vers Compostelle ne font que passer, ils sont susceptibles de revenir plus longuement et en famille pour découvrir plus lentement la région. Un pèlerin ne s’écarte pas du « droit chemin », les touristes, si. Pour assurer la promotion, la solution pourrait venir de la Région.
Saint-Jean-Pied-de-Port qui se trouve en Nouvelle-Aquitaine est le carrefour de trois des quatre voies officielles et la région est largement traversée par le Chemin. Une fois le balisage terminé, la promotion aura toute son importance. L’aménagement est satisfaisant même si certaines étapes peuvent paraître encore longues. Quant à la capacité d’hébergement, elle pourrait accueillir facilement le double de marcheurs. Le balisage a reçu le finacement du programme européen Leader.

NR 10 Août 2018

La première des trois étapes melloises se terminera à Saint-Hilaire avec un spectacle ouvert à tous.

La première des trois étapes melloises se terminera à Saint-Hilaire avec un spectacle ouvert à tous.                                                                       © Photo NR.

Une rando de sept jours est organisée dans le cadre du 20e anniversaire du label de l’Unesco. Les trois premières étapes traverseront le Pays mellois.

Marche, visites guidées et animations, les pèlerins qui feront tout ou partie du circuit de Chenay à Pons verront le Chemin de Compostelle sous un autre jour. « Il existe quatre chemins labellisés en France, rappelle Nathalie Gaillard, du Pays d’art et d’histoire de Mellois en Poitou. A Melle, nous sommes sur la voie de Tours. C’est un symbole, au Moyen âge, les pèlerins empruntaient des chemins très différents. »
A Melle, l’église Saint-Hilaire fait partie des édifices labellisés comme étape sur la route de Compostelle. Des rendez-vous ont eu lieu et auront encore lieu d’ici la fin de l’année : conférences, concerts et animations.
Rando collective Temps fort de cette année anniversaire, une semaine consacrée à l’essence-même du Chemin : la marche. Une semaine qui réunit bien au-delà du Pays mellois puisque, du 16 au 22 août, les pèlerins, fidèles ou novices, pourront participer à une randonnée collective entre Chenay et Pons en Charente Maritime.
Dans le Mellois, le PAH et l’association melloise Les étoiles de Compostelle organisent deux jours et une matinée le long du chemin. De Chenay à Melle, puis de Melle à Brioux et, enfin, de Brioux à la Commanderie d’Ensigné.
« Pendant la marche, de petits arrêts sont prévus pour faire des points sur le patrimoine. Eglises et paysages, mais aussi d’autres bâtiments comme une école. L’idée est de montrer un patrimoine varié, pas uniquement lié à l’aspect religieux du Chemin. » On sait que les pèlerins empruntant cette voie ne le font pas tous pour des raisons religieuses mais aussi sportives, méditatives ou culturelles. « On emprunte ce chemin car il est balisé mais aussi parce qu’il a une histoire et que les paysages sont variés. »
Côté pratique, pour ceux qui ne désirent pas dormir dans les hébergements habituels, un car partira le premier jour de Melle en direction de Chenay : les marcheurs qui se seront garés à Melle pourront alors retrouver leur véhicule. Il en sera de même pour les deux autres étapes, jusqu’à Ensigné. Attention toutefois, le nombre de place est limité.
Une journée voire une demi-journée « Il est possible de participer à toute la semaine mais aussi de ne marcher qu’une journée voire même une demi-journée. Chacun fait selon sa forme et son emploi du temps. »
La première journée se terminera par un spectacle gratuit à 18 h 30 devant l’église Saint-Hilaire à Melle. « C’est à la fois du théâtre, de la chanson et de la narration. On a décidé de la faire à la fin de l’étape qui mène à Saint-Hilaire car l’église est labellisée par l’Unesco », explique encore Nathalie. Un spectacle gratuit et ouvert à tous, marcheurs ou non.
Randonnée le long du Chemin de Compostelle, du jeudi 16 au samedi 18 août. 5 € par journée (gratuit - 12 ans et pèlerins avec crédentiale). Réservation pour le car auprès de www.saintes-tourisme.fr Rendez-vous jeudi 16 à 7 h 30 à Melle ou 8 h 30 à Chenay.

NR 9 Juin 2018

L’association Les Étoiles de Compostelle propose un week-end d’animations autour du chemin.

L’association Les Étoiles de Compostelle propose un week-end d’animations autour du chemin.                                                                                   © Photo NR

La ville continue de fêter son église Saint-Hilaire et le label de l’Unesco. De nouveaux rendez-vous sont au programme, conférences, marche et bal trad.

Dans le cadre du vingtième anniversaire du label de l’Unesco pour l’église Saint-Hilaire, la municipalité, le Pays d’art et d’histoire et l’association Les Étoiles de Compostelle proposent une série de rendez-vous la semaine prochaine. Première étape mercredi 13 juin au Metullum avec Adeline Rucquoi pour une conférence autour de saint Jacques et Charlemagne. « C’est Charlemagne qui a découvert le tombeau de saint Jacques en Galice ! Voilà ce qu’ont entendu des générations de pèlerins », expliquent les organisateurs. La conférence reviendra sur l’origine de cette association entre l’empereur et le tombeau de saint Jacques.
Rencontres et rendez-vous Melle possède par ailleurs un exceptionnel patrimoine carolingien. Adeline Rucquoi est spécialiste de l’histoire médiévale ibérique et du pèlerinage à Compostelle. Elle enseigne à l’université de Paris IV-Sorbonne et préside le Centre français d’études compostellanes.
Le week-end sera également riche avec l’association Les Étoiles de Compostelle. Les bénévoles, en partenariat avec la municipalité proposent deux journées d’animations. Samedi à partir de 10 h 30 à la médiathèque municipale, temps d’échanges entre des pèlerins expérimentés et ceux qui souhaitent tenter l’expérience. Les conseils avisés peuvent parfois éviter les déconvenues et les déceptions. Les visiteurs pourront également regarder une exposition des photos consacrée à la marche des pèlerins vers Compostelle. Des livres sont également mis à disposition par la médiathèque. De 14 h 30 à 17 h 30, rendez-vous dans la salle du Méliès pour deux conférences audiovisuelles. Tout d’abord en compagnie de Gaële de La Brosse, journaliste à l’hebdomadaire Pèlerin, « Compostelle, un chemin de vie », puis à 16 h avec Georges Sanz et Marie Gabriel, « Chemin à Compostelle. La voix des étoiles ». Le lendemain dimanche, journée randonnée au départ du logis de Brégion sur la commune de Sepvret. Rendez-vous à 8 h 30 pour une marche de près de 15 km, jusqu’à l’église Saint-Hilaire de Melle en passant par Sepvret et Saint-Léger-de-la-Martinière. La marche sera animée par la conteuse Nadine Gallas. Au programme également visite commentée du logis de Brégion et de la mairie de Saint-Léger-de-la-Martinière, ancienne auberge pour les pèlerins. Une navette est prévue pour le retour au point de départ. Pour ces deux journées, participation libre sur le principe du « donativo » utilisé par les pèlerins. Informations et inscriptions pour la marche, association@etoilesdecompostelle.org ou au 06.48.75.76.70 et 06.82.44.61.71. Le prochain rendez-vous autour de l’église Saint-Hilaire sera festif et musical avec Le bal des minots, proposé par l’association le Plancher des valses. Un bal trad pour petits et grands, dans le pré Saint-Hilaire, dimanche 24 juin de 11 h à 18 h.
Conférence Charlemagne, mercredi 13 juin à 18 h 30 au Metullum. Compostelle à Melle samedi 16 et dimanche 17 juin avec les Etoiles de Compostelle. Bal des minots, samedi 24 juin de 11 h à 18 h, pré Saint-Hilaire. Programme complet sur www.ville-melle.fr
Créé avec Mozello - la façon la plus simple de créer un site Web.

 .